skip to Main Content
Ordinary People – Globe

Ordinary people – Globe

L’avis de Nathalie Iris

« Ordinary people » de Diana Evans, éditions Globe

Nous sommes à Londres, au moment de l’élection de Barack Obama. Deux couples quarantenaires issus de la classe moyenne se fréquentent. On apprend peu à peu à les connaître et à rentrer dans leur intimité.

Vu de l’extérieur, tout va bien. Mais dans la vie quotidienne, c’est autre chose, c’est l’insatisfaction et les désillusions qui règnent. Comment en sont-ils arrivés là ? Comment devient-on « désamoureux » de sa femme, ou de son mari, et est-ce irréversible ? Comment fait-on pour concilier vie de famille, vie professionnelle, vie sentimentale, bref toutes les formes de vie ?

On dit souvent que la quarantaine est une période difficile de l’existence, où l’envie de se remettre en question et de changer de vie est particulièrement présente. Diana Evans dissèque avec un talent fou ces sentiments qui nous habitent, ces désirs, ces rêves, mais aussi ce que l’on en fait, au bout du compte.

Ce roman vous parlera, forcément, et mérite largement d’être recommandé. Bravo à l’auteure et à son éditeur.

Cette chronique est tout d’abord parue sur Onlalu #82

https://www.onlalu.com/2019/09/24/quoi-lire-82-coup-de-coeur-selection-libraires-48318
Back To Top
×Close search
Rechercher