skip to Main Content

“Les enfants endormis”, d’Anthony Passeron, ed Globe

Anthony Passeron est un enfant du haut-pays niçois. Aujourd’hui adulte, il a voulu témoigner des « années-sida » à-travers un récit familial : son oncle a contracté le sida dans les années 1980, alors que l’on ne connaissait rien de cette maladie. Il raconte la honte de sa famille, le terrible engrenage de la drogue qui a tué d’abord son oncle, puis sa cousine. En parallèle, l’auteur relate les efforts considérables développés par les chercheurs français pour arriver à identifier le virus et trouver des moyens de soigner les malades. Un livre à la fois bouleversant et passionnant.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
Rechercher